Le temps d’une résidence créative : ensemble, au service du Vivant

Du 6 au 9 mars 2018, La Maison de Chez Nous et Fabien Rodhain ont organisé une résidence créative avec une petite dizaine d’auteurs et créatifs*.

L’intention, ensemble…

La plupart des participants de la résidence se sont rencontrés une première fois en 2017 lors du G21 Swisstainability Forum. Suite à cet évènement, organisé en vue d’améliorer la qualité de vie et la transition vers une économie durable, un constat a été partagé par les organisateurs de la résidence : la nécessité de rassembler des artistes pour relier leur voix au dessein de nouveaux chemins.

Alors que je partage cette essence commune, j’ai rejoint la résidence à cet endroit de découverte où l’appréhension de l’inconnu devient « une source de découvertes et d’apprentissages ». Jaillissante, intime et infinie.

Durant trois jours, j’ai particulièrement apprécié l’attention à un cadre de partage et de convivialité mêlée à une intention de dialogue créatif. Nos univers respectifs se sont mélangés alors que nous venons des quatre coins de la France et de Suisse et nous agissons dans des domaines d’action différents : artistique, éducatif, entreprenariat, humanitaire, communication, numérique…

La distance et la différence sont les stimulants secrets de la créativité. Quand nous rentrons chez nous, tout est pareil. Mais quelque chose en nous s’est transformé, et c’est ça qui change tout. Jonah Lehrer

…se mettre au service du Vivant

En cette période de transition, nous serions, semble-t-il, chaque jour plus nombreux à partager les constats annonciateurs de grands défis à venir. Malgré cela, le changement des comportements et des mentalités est susceptible de prendre encore du temps face aux conditionnements culturels ancrés depuis des décennies.

En tant qu’auteur, artiste, entrepreneur, facilitateur de la transition, comment s’inscrire dans la manifestation d’un présent inspirant d’inter-être et d’inter-agir pour soutenir une vision d’un avenir souhaitable et durable ?

J’aime l’idée que c’est un espace offert autant qu’une responsabilité où chacun peut commencer à partir de là où il est.

Agir, c’est créer; inventer, c’est trouver; donner une forme, c’est découvrir.

Regarder le potentiel de la rencontre avec l’autre comme une façon d’honorer et de nous reconnaître dans cette même quête. Ce désir reconnu dans un même battement de coeur nous fait dépasser le repli sur soi, le manque, les peurs, les jugements.

Je repars avec de l’humanité dans mon coeur, nourri par des êtres humains, des gens qui osent, qui vibrent, qui ont envie. Marc Vella

« Au service du Vivant » est une expression qui prend tout son sens à travers l’intensité du vécu et les fruits qu’il offre quand on prend le temps de les goûter.

Quelles en sont les traces vivantes ?

  • La sensation de nos présences vulnérables accueillant « nos fausses notes », les aimer pour mieux nous aimer. Marc Vella nous y a invité en partageant son « éloge de la fausse note« .
  • Le sentiment de satisfaction donné par l’avancement de nos projets respectifs. Nous avons approfondi celui de La révolution du sourire avec l’entraide collective générée par un atelier de co-développement (méthode d’intelligence collective) animé par Fabien Rodhain.
  • Vivre et habiter nos natures à travers l’expression de la vie lorsque le corps et la voix se mettent au service du jaillissement de l’autre et de l’instant. Anne Caloustian nous a ainsi offert une lumineuse improvisation avec son alto comme elle aime le partager (une vidéo à la Chartreuse de Neuville).
  • Se remémorer nos rêves d’enfant en dialogue avec nos vies d’adulte.  Avec sa collection « Sam et Watson », Ghislaine Dulier écrit des histoires pour connecter l’enfant à la dimension d’amour inconditionnel. Elle m’a témoigné de sa joie à tracer cette ouverture depuis quelques années désormais.

***

A une époque où nos espaces temps sont susceptibles d’être investis par du temps occupé à « faire », je crois que nous reconnaissons toute la valeur de cette rencontre où « l’inter-être » était au centre.

Il semblerait que nos corps, coeurs et âmes ont vibré et résonné au service de plus grand que nous.

L’empreinte laissée par ce moment n’est-elle pas une grâce qui continue à s’immiscer dans notre quotidien ? Dans ce creuset, ce souffle nous montre-t-il la direction en donnant forme chaque jour un peu plus à nos rêves ?

Quelques semaines après la résidence, entre ciel et terre, nous avançons pas à pas. En dépit des grondements assourdissants du monde, le bourgeonnement est déjà présent…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les participants de la résidence :

  • Fabien Rodhain… Ecrivain et scénariste engagé pour la transition écologique et humaine (Théâtre, romans, BD dont la saga “les seigneurs de la Terre). www.fabienrodhain.com
  • Mathieu Coste… Auteur des quelques lignes de la Révolution du Sourire… il développe un jeu de société du même nom http://cheznous.coop
  • Gaelle Ternisien… a créé les Petits Nous, à la fois une communauté d’intérêts sur les questions de pédagogie et à la fois un projet d’ateliers incarnés à La Maison de ChezNous. Formée à la pédagogie Montessori et à l’éducation relationnelle,  elle accompagne les enfants à révéler et déployer leurs potentiels. Par l’émerveillement, le questionnement et l’expérimentation,  elle cultive avec eux la joie d’apprendre : de savoir, savoir – faire et savoir – être. http://lespetitsnous.fr
  • Marc Vella… Pianiste nomade et auteur, qui a développé “la caravane amoureuse” et promène son piano à queue de par le monde …  https://www.marcvella.com/
  • Christian Durand … a co-créé CquandC, un collectif de production audiovisuelle et artistique pour faciliter l’émergence de solutions aux crises systémiques du monde actuel, en alliant la créativité a l’intelligence collective    http://cquandc.fr/
  • Maxime de Rostolan… Ardent défenseur de l’agroécologie, Maxime est le fondateur des “fermes d’avenir” et de son plaidoyer, ainsi que de “blue bees”, …  https://fermesdavenir.org/ ( finalement absent)
  • Cédric Bregnard… Artiste photographe, amoureux des arbres, qui organise et accompagne des performances participatives… http://www.cedricbregnard.ch/
  • Samantha  Maurin… Après 12 ans de com’ humanitaire, et 10 ans de son, Samantha explore la place à la création artistique et culturelle dans l’espace public… ( finalement absente)
  • Anne Caloustian… “Graine de perle”, créatrice d’oeuvres éphémères et poétiques, artiste musicienne, clown et poétesse…https://grainedeperle.wixsite.com/monsite
  • Ghislaine Dulier… Pour écrire “Sam et Watson”, elle s’appuie sur son expérience de vie psychologique, spirituelle et humaine… http://www.ptitglenat.com/livre/sam-watson-comme-des-grands-9782344022481.htm#dulier-ghislaine
  • Gabrielle Miae Ka… porte un projet d’une nouvelle offre médiatique : https://sentipensants.org/ . Etre un porte-voix d’un récit pluriel, documenté, sensible, créatif, éthique, qui permet à la fois d’ouvrir le regard et d’appréhender la complexité, y compris dans sa dimension intime.Une bibliothèque vivante d’expériences individuelles et sociales, pour porter notre attention sur toute la beauté, la valeur et le sens d’un nouveau paradigme incarné.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s